Notre but

Publié le par Union Spirite Française et Francophone

Rassembler dans une union fraternelle tous les groupements ou les personnes isolées tant en France que dans les pays francophones qui militent en faveur du Spiritisme et des conséquences sur la vie morale, physique et physiologique des êtres humains, pendant leur vie et après la mort.
L'enseignement moral et l'étude philosophique, scientifique, découlant de l'enseignement des Esprits et s'avérant conforme à la grande pensée de foi, d'amour et de charité, enseignement dont Denizard Hippolyte Léon Rivail, dit Allan Kardec (1804-1869) a été le codificateur.
La propagation de l'idée spirite et la diffusion par les moyens modernes des faits relatifs aux sciences psychiques. La pratique de la solidarité dans l'action du mouvement est une des bases morales du Spiritisme, qui doit être considéré comme une doctrine consolatrice et régénératrice de la conscience humaine, sans être en aucune façon confondue avec un particularisme confessionnel quel qu'il soit ou une secte.
De bien caractériser le Spiritisme, comme démontrant essentiellement par l'expérimentation scientifique la possibilité des communications sérieuses entre les esprits incarnés et désincarnés, permettant ainsi la connaissance du monde spirituel qui nous entoure, ainsi que l'existence, à travers les corps organiques, de l'être dynamique complexe, impérissable, révélant au-delà de la mort qu'il est en fait le détenteur de l'énergie vitale et de tout ce qui constitue la personnalité : facultés, sentiments, mémoire totale, etc.
Laisser à chacun l'entière liberté d'expression et de recherche, toutefois, l'Union ne peut admettre sous couvert de recherches, les écrits et les déclarations matérialistes ou religieux, les théories ou hypothèses, jetant le doute sur le fait spirite, le déformant ou le rejetant, ou la coopération à des organismes ou mouvements dont les activités seraient opposées au Spiritisme.
Aider à la création de centres culturels et spiritualistes après avoir étudié le sérieux et la bonne objectivité des dirigeants qui solliciteraient cet appui.
Une fois connus par les adhérents les oeuvres d'Allan Kardec et l'enseignement des Esprits par l'intermédiaire des médiums reconnus sérieux par l'Union, il ne sera admis dans les réunions, aucune action, aucune discussion ou controverse religieuses, syndicales, politiques, les membres de l'association travaillant essentiellement pour le développement de la doctrine et de l'intérêt général du Spiritisme dans l'ordre intellectuel, moral, scientifique par la recherche libre et désintéressée de la vérité, le Spiritisme ne pouvant être considéré comme une hypothèse.
L'exploitation commerciale de la médiumnité étant en contradiction absolue avec la Doctrine Spirite, l'Union Spirite Française et Francophone n'admettra en son sein aucun médium ou groupe tirant profit pécuniaire ou autre de cette faculté.
La médiumnité étant considérée comme une faculté spirituelle, l'Union Spirite Française et Francophone invite les responsables des groupements à former leurs médiums bénévoles, ceux-ci étant en général spécialement favorisés par les communications d'ordre spirituel.C'est donc en toute connaissance de cause que le Comité d'Administration de l'Union aura à se prononcer sur les admissions et exclusions de ses membres.

Publié dans Notre but

Commenter cet article